Les prépositions

Il nous arrive à tous de n’écouter que «d’une oreille» et pourtant nous arrivons à répondre correctement à une question. Inconsciemment nous avons entendu un ou deux mots-clés, et nous avons fait le lien. Parfois cependant, nous répondons complètement à côté, et cela donne lieu soit à de grands éclats de rire, soit à une incompréhension, mais au final il suffit de dire que nous n’avons pas écouté pour que cesse le quiproquo.

Pour que l’entrée à l’école soit la plus sereine possible, il faut que l’enfant puisse au minimum comprendre une consigne de 2 éléments: «Range tes crayons et viens t’asseoir» Enoncée de cette façon, la consigne est «simple» à respecter car les éléments sont donnés dans l’ordre d’exécution 1° Range tes crayons 2° viens t’asseoir De même que la maîtresse peut tout à fait dire: «d’abord range tes crayons, puis viens t’asseoir». Dans ce cas, la maîtresse a appuyé sa demande en insistant sur l’ordre dans lequel la consigne devait être exécutée. Si l’enfant n’a entendu et compris qu’un ou deux mots-clés (range et asseoir), il peut tout de même s’en sortir. Ayant pris l’habitude d’exécuter les actions selon l’ordre des mots-clés, il va ranger PUIS s’asseoir. Seulement si la maîtresse décide un jour de dire à l’enfant: «AVANT de t’asseoir, range tes crayons», l’enfant qui a l’habitude d’exécuter les consignes selon l’ordre des mots-clés, va aller s’asseoir avec ses crayons à la main... Il n’aura manifestement pas compris ce que la maîtresse lui a demandé. Tout cela à cause d’une petite préposition: «AVANT»

Pour que l’entrée à l’école soit la plus sereine possible, il faut que l’enfant puisse au minimum comprendre une consigne de 2 éléments: «Range tes crayons et viens t’asseoir» Enoncée de cette façon, la consigne est «simple» à respecter car les éléments sont donnés dans l’ordre d’exécution 1° Range tes crayons 2° viens t’asseoir De même que la maîtresse peut tout à fait dire: «d’abord range tes crayons, puis viens t’asseoir». Dans ce cas, la maîtresse a appuyé sa demande en insistant sur l’ordre dans lequel la consigne devait être exécutée. Si l’enfant n’a entendu et compris qu’un ou deux mots-clés (range et asseoir), il peut tout de même s’en sortir. Ayant pris l’habitude d’exécuter les actions selon l’ordre des mots-clés, il va ranger PUIS s’asseoir. Seulement si la maîtresse décide un jour de dire à l’enfant: «AVANT de t’asseoir, range tes crayons», l’enfant qui a l’habitude d’exécuter les consignes selon l’ordre des mots-clés, va aller s’asseoir avec ses crayons à la main... Il n’aura manifestement pas compris ce que la maîtresse lui a demandé. Tout cela à cause d’une petite préposition: «AVANT»

cliquer sur l'image pour télécharger le document.